Comment avoir une belle pelouse ?

Lorsque les beaux jours arrivent, on affectionne particulièrement une partie de son habitation : son jardin ! Quel plaisir en effet, avec les températures printanières, de pouvoir sortir dehors et profiter de son gazon. Pourtant, son état général nous réserve parfois de mauvaises surprises : présence de mousse, herbe jaunie, terrain clairsemé, etc. Se pose alors la question inévitable : comment avoir une belle pelouse ? C’est ce que l’on va voir ici.

Avoir une belle pelouse, c’est tout d’abord planter un beau gazon. Il existe en effet différents types de pelouse, certains d’une qualité médiocre. Il faut à tout prix les éviter ! Fuyez les premiers prix, et pour ne pas vous tromper, choisissez un gazon Label Rouge. Ce label vous garantie des graminées d’herbe issues de recherche, résistante aux maladies, donnant de belles herbes vertes et denses. Il faut voir l’achat de son gazon comme un investissement.

Ensuite, préparez bien votre terrain. Si c’est nécessaire, ajoutez un amendement pour modifier la structure du sol. Vous pourrez par exemple augmentez le pH d’un sol trop acide en ajoutant de la chaux, ou alléger un peu une terre argileuse avec du sable etc.

Cette partie préliminaire permet de planter un beau gazon, qui s’épanouira sur un sol adapté.

Une fois poussé, une seconde partie débute : l’entretien. Tout au long de l’année, ou plus exactement de mars à octobre, il faudra réaliser diverses tâches qui permettront de garder une belle pelouse.

Certaines sont des tâches courantes et tombent sous le sens. Par exemple, tondre son gazon est une évidence, si on ne veut pas que sa pelouse ressemble rapidement à un terrain vague. Arroser sa pelouse est aussi une opération que l’on fait fréquemment, surtout dans les régions où l’été est très chaud. Il est aussi important de désherber son terrain, si on ne veut pas être envahie par les mauvaises herbes.

D’autres tâches sont moins courantes, ou moins connues, mais s’avèrent tout aussi importantes. C’est le cas par exemple de la scarification, qui permet d’éliminer la mousse de son terrain. C’est le cas également de l’aération du sol, qui permet aux racines de respirer, ou de la fertilisation du terrain. Nous détaillerons ces tâches plus loin.

Mais tout d’abord, revenons au commencement. Pour savoir comment avoir une belle pelouse, la meilleure réponse est de choisir un gazon de qualité à planter. Voyons ça en détail.

Comment choisir un beau gazon ?

Voici la méthode qui a fait ses preuves pour choisir un belle pelouse. Elle est basé sur l’usage que l’on souhaite faire de sa pelouse, ce qui va orienter le choix vers telles ou telles variétés, suivant qu’elle résiste facilement ou non à l’arrachement.

Il faut savoir que lorsque l’on sème une pelouse, on plante sans le savoir plusieurs variétés d’herbes, et non une seule. Le mélange contenu dans un sac de graminées peut par exemple être composé de 40% de ray-grass anglais, de 30% de fétuque élevée et de 30% de pâturin des prés. Cette diversité permet de lutter efficacement contre les maladies pour la pelouse.

Donc, dans un premier temps, définissez l’usage que vous voudrez faire de votre gazon. Avez vous des adolescents à la maison, qui vont jouer au football sur le terrain ? Ou souhaitez vous plutôt juste profiter de votre gazon, pour un usage non sportif (barbecue, meuble de jardin etc.) ? Ou au contraire, voulez vous uniquement avoir une belle pelouse pour son côté esthétique ?

Une fois ce choix fait, rendez vous dans une jardinerie et choisissez un gazon Label Rouge en rapport avec l’usage que vous venez de définir. Pour un fort piétinement, choisissez le gazon “Sport et jeux”, pour un piétinement intermédiaire le gazon “Détente et agrément” et pour un gazon anglais le “Ornement fin” ou “Ornement très fin”.

A noter que parmi ces grandes familles, il existe une variante pour les terrains secs. On trouvera dans le mélange des graines d’herbacée qui seront plus résistantes à la sécheresse.

Choisir un gazon Label Rouge, c’est s’assurer que ces graines :

  • proviennent des dernières recherches des laboratoires
  • ont suivi un contrôle qualité rigoureux

Comparativement à un premier prix, les graines que l’on trouve dans le gazon Label Rouge donne des herbes :

  • plus jolies, plus denses, plus vertes.
  • plus résistantes aux maladies.
  • plus résistantes au piétinement, donc moins de risque d’arrachage.
  • qui poussent moins vite, ce qui fera faire des économies sur les tontes.

Ainsi, même si ces graines sont plus chers à l’achat, il faut penser à l’investissement qu’elles représentent :
déjà les herbes seront plus résistantes, donc vous n’aurez pas besoin de ressemer des graines, ou même de refaire votre pelouse, dans les prochaines années.
ensuite, ces graines de qualité vous feront réaliser des économies sur l’entretien de votre gazon : par exemple, en poussant moins vite et en étant plus résistante à la sécheresse, vous tondrez et arroserez moins souvent.

En plus de suivre les conseils inscrits au dos de la boite de semis de gazon, pensez bien à semer votre pelouse en passes croisées. Cela vous garantira un résultat homogène, avec la même densité d’herbe au mètre carré, et évitera d’avoir des parties de gazon plus fournis que d’autres, ce qui se voit.

Il peut aussi être utile de préparer son terrain. Par exemple en mettant un amendement pour en modifier sa nature : comme en rendant moins compacte un terre argileuse, Vous pouvez aussi l’enrichir, en ajoutant un terreau, qui apportera les éléments nutritifs indispensables au bon développement des herbacées. Pour cela, voyez le dossier sur la manière de planter son gazon.

En suivant ces conseils, vous devriez planter des graminées de qualité, qui donneront une jolie pelouse, bien homogène. C’est très bien, mais il ne faut pas s’arrêter là. Comment avoir une belle pelouse et qu’elle le reste ? Tout simplement en l’entretenant. Voyons ça en détail.

Avoir une belle pelouse nécessite un entretien efficace.

Votre gazon ne s’est pas planté tout seul. Même si l’on essaie de choisir des variétés d’herbe correspondant le plus possible à l’environnement, par exemple en choisissant un semis spécial sécheresse ou en modifiant la structure du sol, cela reste “une plante d’élevage”. Les vraies habitantes de votre terrain sont les plantes qui poussent naturellement, et que nous nommons mauvaises herbes : pissenlits, chardons, mousse…

Si vous n’entretenez pas votre gazon, ces plantes reprendront peu à peu possession de votre terrain, car le climat et la structure du sol leur conviennent parfaitement.

Voilà ce qui se passerait si vous n’entreteniez pas votre terrain :

  • l’herbe continuerait de pousser, ce qui étoufferait le sol
  • les mauvaises herbes s’inviteraient sur votre pelouse, et capteraient des éléments nutritifs
  • l’étouffement du sol augmenterait la couche de feutre, qui favoriserait la prolifération de la mousse
  • petit à petit, mauvaises herbes et mousse envahiraient tout le terrain, aux dépens des herbacées.

Aussi, voilà certaines tâches courantes à effectuer pour entretenir son gazon. On les effctuer habituellement de mars à octobre, puisqu’à la fin de l’automne et pendant l’hiver, on peut laisser sa pelouse au repos. Voici ces tâches d’entretien :

  • tondre son gazon. Sauf cas particulier (comme avant une scarification par exemple), ne tondez pas à une hauteur inférieure à huit ou dix centimètres. Il faut en effet savoir que la partie visible de l’herbe est de la même taille que ses racines. En laissant des racines longues, l’herbe pourra capter plus facilement des éléments nutritifs, et elle sera mieux ancrée dans le sol.

vous pouvez pratiquer l’herbicyclage, qui consiste à laisser les résidus de tonte sur le gazon. Ces résidus permettront de fournir de la matière organique à la pelouse déjà existante, ce qui vous fera économiser jusqu’à 30% d’engrais.

  • arroser votre terrain. Cela permet de fournir aux herbes un élément essentiel à leurs bonnes santés : l’eau. Préférez arroser souvent mais peu. Lorsque les nuits sont froides, il faut le faire le matin, et quand les nuits sont chaudes plutôt le soir.
  • éliminez la mousse, en pratiquant une scarification de votre terrain si nécessaire. Cette opération permettra de retirer la couche de feutrage, qui étouffe la pelouse, garde l’humidité et favorise le développement de la mousse.
  • rouler le gazon, en passant un rouleau sur votre terrain. Cela permettra de bien enraciner les herbes qui étaient sur le point de s’arracher, et de tasser un terrain ameublit par le gel.
  • ajouter de l’engrais à votre pelouse. Cela permettra d’apporter les éléments nutritifs essentiels aux herbacées, afin qu’elle puissent tout simplement se nourrir. La fertilisation se fait à la main ou à l’aide d’un épandeur.
  • aérer la terre, en creusant de petits trous dans le sol, à l’aide d’un aérateur ou d’une fourche Cela permettra de laisser respirer les herbes qui sont asphyxiées par un sol trop tassé.

Pour conclure

Admirer la couleur et la densité de son gazon, profiter de sa bonne santé pour jouer dessus, autant de fiertés pour un propriétaire de terrain. Mais comment avoir une belle pelouse ?Tout simplement en respectant deux points :

Déjà, en ne lésinant pas sur la qualité de la pelouse qu’on achète. Il ne faut surtout pas acheter un gazon premier prix, qui contient des herbes de mauvaise qualité. Préférez un gazon Label Rouge, qui a des graines testées en laboratoire et issues des dernières recherches.

Ensuite, entretenez votre gazon : tondez le et arrosez le bien sur, mais aussi, si nécessaire, scarifiez votre terrain, roulez le, aérer le et fertilisez le.

Recevez gratuitement le guide d'entretien de la pelouse par email !