Lorsqu’il s’agit d’entretenir sa pelouse, on compte plusieurs tâches courantes. Par exemple la scarification de sa pelouse, si le feutrage devient trop important, l’arrosage, ou tout simplement la tonte. Rouler le gazon est une étape tout aussi importante, et pourtant on s’en occupe peu, du moins en France (chez nos voisins anglais, c’est une étape presque aussi courante qu’arroser son jardin chez nous).

D’ailleurs, ce n’est pas qu’une tâche d’entretien. Lorsque l’on souhaite planter sa pelouse, au tout début de l’emménagement de son jardin, c’est aussi une opération à effectuer.

Nous allons voir pourquoi il est si important de rouler son gazon, quand effectuer cette opération, comment le faire, quel matériel utiliser etc. Mais avant toute chose, en quoi cela consiste ?

C’est très simple ! Rouler le gazon, c’est tout simplement parcourir son jardin en poussant un gros rouleau. Cela apporte plusieurs bienfaits à sa pelouse :

  • déjà, cela favorise l’enracinement des herbes, en compactant l’herbacée à la terre. Un brin d’herbe un peu arraché serait ainsi plaquer contre le sol, et sa racine rentrerait de nouveau en contact avec le sol.
  • et puis cela fait du bien au terrain, en supprimant les poches d’air.

Voyons plus en détail ces avantages.

Pourquoi rouler le gazon ?

Au niveau du sol, le passage du rouleau permettra de supprimer les petites poches d’air, qui se sont formées avec le gel et le dégel. En effet, lorsque la température descends en dessous de zéro, des mottes de terre se déplacent, créant des vides dans le sol. Ce phénomène apparaît plus fréquemment sur un sol sableux, en raison de sa légèreté (un sol argileux sera plus compact et plus lourd, donc plus difficile à bouger).

Ces petits soulèvement de terre seront ainsi supprimés sous l’action du rouleau, qui va compresser le terrain, raffermir la terre et l’aplatir. L’aspect visuel sera un peu modifié, puisque le jardin paraîtra plus homogène, plus lisse.

Mais le gel a aussi une incidence sur les jeunes brins d’herbe. Le mouvement de mottes de terre peut déplacer ces brins vers le haut. Au bout d’un moment, ils se retrouvent complètement sortis de terre, la racine apparente, comme s’ils étaient déchaussés du sol.

D’autres facteurs peuvent aussi provoquer ce phénomène : un arrachage normal dû aux jeux d’enfants sur la pelouse, ou au passage d’une tondeuse à gazon. Ou encore une scarification trop énergique.

Quoi qu’il en soit, pour éviter que les brins d’herbe ne meurent, ce qui provoquerait non seulement des trous dans le gazon, mais finirait aussi par augmenter la taille du feutrage (et pourrait augmenter le risque de mousse), il faudra rouler le gazon de son terrain.

En plus, cela fortifiera les autres brins d’herbe, en les ancrant bien dans le sol. La pelouse en général paraîtra plus dense, plus fournie.

A noter que ce qui est valable pour l’entretien courant de sa pelouse est encore plus vrai au moment où on la plante. Le roulage de son terrain est en effet un étape obligatoire après avoir semer ou ressemer son gazon. Cela permet au semis de bien entrer en contact avec le sol. Cela favorise ainsi une germination rapide, et évite que des graines meurent par manque de nutriments, ou s’envolent.

Quand rouler sa pelouse ?

Comme nous venons de le voir, rouler le gazon lorsque l’on vient de semer sa pelouse est une étape obligatoire. Cela permet de bien planter les graminées dans le sol. Elles vont ainsi germer et pousser plus rapidement. C’est aussi une manière d’éviter que les graines, légères, ne soient emportées par le vent.

Mais qu’en est-il de l’entretien courant ? Une fois la pelouse semée, à quelle période faut-il rouler le gazon ? Et à quelle fréquence ?

Il faut le faire quand les gelées sont terminées, afin de compacter le sol et aplatir les petites poches d’air qui se sont formées durant l’hiver. Le mois de mars, ou d’avril selon les régions, semble une bonne période pour faire cette opération. donc, si vous voulez passer le rouleau, passez le au début du printemps, cela permettra de remettre le sol, et les herbacées, en place.

Il peut être intéressant de passer aussi le rouleau après la dernière tonte de l’année. Cela permettra de bien replacer les brins d’herbe dans le sol avant l’hiver. Ces brins ont pu être arrachés entre le printemps et l’automne par divers facteurs : tonte, jeux d’enfants, passages réguliers etc. Il est donc bon de les remettre en place avant la période hivernale.

Il faudra donc passer le rouleau aussi vers le mois d’octobre, après la dernière tonte de l’année.

Entre ces deux passages (mars et octobre), il n’est pas nécessaire de repasser le rouleau dans son jardin. En effet, les brins d’herbe n’ont pas eu le temps de s’arracher, et aucune période de gel n’est venu détériorer le sol.

Une exception toutefois : si vous refaites votre pelouse et ressemez un peu de gazon, il faudra alors le faire. Mais on parle ici de tâche ponctuelle, pas de l’entretien courant de son gazon.

Quel matériel utiliser ?

Pour rouler le gazon, on a besoin d’une seule chose : un rouleau à gazon. C’est, comme son nom l’indique, un appareil constitué d’un rouleau et d’un manche. On va ainsi parcourir tout son terrain en poussant le rouleau dessus.

Large d’environ 45 centimètres, on en trouve en métal et en plastique. Attention de bien le choisir avec des bords arrondis : cela évitera de faire des marques sur le sol, et protégera les jeunes plants. Au niveau du poids :

  • certains ont un poids fixe (entre 60 et 80 kilogrammes). Attention de ne pas le choisir trop lourd, il casserait les jeunes plants.
  • d’autres peuvent au contraire être remplis de sable ou d’eau. Cela permet d’adapter le poids du rouleau à la personne qui le pousse et au besoin du terrain.

Les rouleaux peuvent se louer. Si vous avez la place de le stocker, il peut être plus rentable d’en acheter un. Dans ce cas, compter entre 50 et 100 euros.

Quelques conseils pour le passage du rouleau

Ne pas passer le rouleau par temps trop sec ou trop humide. Par temps sec, cela abîmerait la pelouse. Par temps humide, cela ferait remonter l’eau à la surface de la terre, et votre pelouse ressemblerait à une rizière.

Ne passez pas non plus votre rouleau sur un sol gelé, car cela casserait les brins d’herbe.

Ne passez pas le rouleau trop vite, il faut laisser son poids compacter la terre.

En conclusion

Rouler le gazon est à la fois une opération d’entretien et une tâche à effectuer lorsque l’on plante son gazon. Cela permet principalement :

  • de compacter le sol, en supprimant les poches d’air formées par le gel et le dégel
  • de replanter les herbes arrachées par les tontes et l’usage courant

Lorsque l’on plante son gazon, ou que l’on ressème de l’herbe sur son terrain, c’est une étape obligatoire.

Pour l’entretien de son terrain, c’est une opération à effectuer une à deux fois par an :

  • à la mi automne, après la dernière tonte de l’année, pour bien replacer les brins d’herbe avant l’hiver
  • à la fin de l’hiver ou au début du printemps, quand les gelées sont passées, pour supprimer les petites poches d’air causées par le gel

Utilisez un rouleau à bords arrondis, et poussez le lentement sur toute la surface de votre terrain. Effectuez cette opération par temps ni trop humide, ni trop sec. Vous pouvez louer un rouleau, ou en acheter un, ce qui s’avèrera plus rentable sur le long terme.